Description

Contexte et enjeux scientifiques : Nous observons depuis quelques années, en SHS, et plus particulièrement en sciences de l’éducation et de la formation, à travers notamment les notions de coopération, collaboration, participation, un certain renouveau de la recherche avec et pour les acteurs de l’éducation et de la formation.

Dans ces champs disciplinaires, ce renouveau travaille notamment des questions de professionnalisation des acteurs, d’innovation pédagogique et de renouvellement de la forme scolaire. Citons à titre d’exemple les différents projets menés récemment au sein du CREAD (Projet DESIR sur l’ingénierie coopérative et l’innovation pédagogique ; le projet TOPIC : recherche sur la professionnalisation des ingénieurs pédagogiques par une analyse croisée en didactique et une ingénierie pédagogique collaborative ; le développement des ingénieries didactiques coopératives).

Ce renouveau apparait comme point d’étape d’un mouvement plus profond, un « tournant pragmatique », ou « tournant réflexif » qui n’est pas sans poser de questions d’ordre épistémologique, méthodologique et pédagogique.

En identifiant les enjeux scientifiques du séminaire à l’aune de ce « tournant pragmatique », nos rencontres nous permettrons d’éclairer et mettre en perspective deux dimensions communes aux différents champs (insertion, travail social, éducation, formation, etc.), projets et approches relatifs à la thématique des différentes formes de participation à et pour la recherche :

  • celle (dimension) de regarder les phénomènes de participation, coopération, collaboration à travers le prisme de la relation potentiellement heuristique entre les trois pôles majeurs de la recherche, de l’action (que nous la nommions projets, pratiques, activités, expériences, ou plus largement interventions) et de la formation (comme processus et résultats d’un apprentissage des publics, du développement professionnel des acteurs engagés dans les projets)
  • celle d’observer la participation, coopération et collaboration en termes de transformation (comme processus réciproque et résultats) des dispositifs (au niveau politique, fonctionnel, opérationnel), des pratiques d’accompagnement des professionnels de l’éducation, de la formation, du travail social, de la santé…… (et ceci en termes de modes opératoires, compétences nécessaires…), celle des publics visés (élèves, apprenants), et des partenaires scientifiques et politiques eux-mêmes (transformation des représentations, perspectives et schèmes de sens, compétences développées…..).

Objectifs

Ce séminaire vise trois principaux objectifs :

Pour l’année 1 :

  • repérer, distinguer, qualifier et problématiser les pratiques collectives, participatives de recherche en sciences de l’éducation et de la formation et en didactique, communément définies aujourd’hui comme recherches collaborative, coopérative, participative. Plus précisément, un des objectifs sera de circonscrire les aspects épistémologiques (quelle production et circulation des connaissances, quelle(s) transformation(s) de la réalité ?), méthodologiques (quelle négociation, construction, effectuation des objets de recherche, quelle négociation et accès aux terrains, quelles méthodes et techniques d’observation, de recueil et traitement des données ?) et enfin pédagogiques et didactiques (quelle formation à et par la recherche ?)
  • faire émerger et explorer des thématiques récurrentes telles que la temporalité des projets, la mise au jour de la tension potentiellement « heuristique » entre logiques et intérêts des sciences et de la recherche, celles de l’action et de formation et de l’éducation

Pour les années 2 et 3 :

  • ce séminaire pourrait viser dans sa phase de développement l’étude comparative des pratiques de recherche collective selon les différents champs scientifiques et champs de pratiques (Éducation-formation, didactique, insertion, travail social et intervention) en France puis à l’international.

ORGANISATION

L’objectif de ce séminaire est de créer les conditions d’une co-production intellectuelle sous forme de publications avec ses membres (titulaires, doctorants, etc.). Selon la dynamique engagée  durant la première année, le projet est de poursuivre le travail durant 3 ans, ouvrir des perspectives internationales (approches comparatives, projets de coopération, organisation de  manifestations scientifiques….). Les thèmes, objectifs et contenus des 3 séances suivant la séance inaugurale de la première année resteront largement ouverts aux propositions des  participant.e.s. Cependant, chacune des 4 rencontres de la première année sera structurée de la manière suivante :

  1. Un temps d’atelier réflexif visant l’émergence collective de questions, hypothèses, thèmes à explorer. Ce temps permettra aussi de co-organiser les séances à venir.
  2. Un temps consacré à un compte rendu de l’actualité scientifique en rapport avec l’objet du séminaire : projets de recherche, colloques, publications…
  3. La présentation d’un modèle d’analyse issu des travaux d’un membre du CREAD ou d’un acteur extérieur au CREAD.

Les séances se dérouleront dans les locaux de l’Université de Rennes 2 et seront accessibles en visio-conférence.

CALENDRIER ET TRAME DU PROGRAMME

Année 2019

Séance 1 : Le 20 novembre 2019 de 14h à 17h

  1. Temps d’atelier : présentation d’une cartographie des projets et pratiques des membres du CREAD en matière de recherche avec. Identification des questions, thématiques, hypothèses communes à travailler lors des prochains rendez-vous.
  2. Compte rendu par Brigitte Gruson du séminaire de Sherbrooke sur les recherches collaboratives organisé par Florian Meyer et Isabelle Nizet (26 et 27 septembre 2019 avec possibilité de visioconférence avec Rennes 2).
  3. Présentation d’un modèle d’analyse : Présentation des travaux d’Eric Bertrand sur la place de la recherche avec dans l’ingénierie de la formation continue des adultes à l’université.

Eric Bertrand est maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation à l’Université Rennes 2 et membre du CREAD. Ses travaux portent, dans une perspective critique et  interactionniste, sur la formation expérientielle des adultes en contexte de travail. Ils ont pour principaux terrains et applications, des objets tels que les pédagogies universitaires, la formation  continue à l’Université, l’évolution des ingénieries de formation et de recherche coopératives, la formation à et par la recherche. Il travaille notamment sur le développement d’un modèle : la  Formation-Action-Recherche.

Bertrand, E., Eneau, J. & Gonzlaes-Monteagudo, J. (2019). Penser et mettre en oeuvre des pratiques d’accompagnement coopératif en formation continue à l’université : les voies d’une  perspective critique et transformatrice, dans Pesce, S. & Breton, H. (coord.). Accompagnement en éducation et formation : dimensions collectives, coopératives et partenariales. Paris : Téraèdre,  collection « Passages aux actes ».

Bertrand, E., Allali, B., Mbiatong, J. & Moreno, C. (2017). Recherche-Action-Formation comme pouvoir d’agir, exploration comparée de trois modèles internationaux. Dans Bertrand E., Cariat I.  (Eds). Empowerment, le pouvoir d’agir des chefs de service en action sociale et médico-sociale, p. 63-85. Malakoff, Dunod. Collection : Guides Santé, Social.

Année 2020

Séance 2 : Le 23 janvier 2020 de 14h à 17h

  1. Temps d’atelier : le thème, objectifs et ressources seront collectivement définis lors de la première séance.
  2. Compte rendu du colloque de Fribourg sur les recherches participatives qui se tiendra à la HEP les 28 et 29 novembre 2019 : pour plus d’informations, voir ici.
  3. Présentation d’un modèle d’analyse : Présentation des travaux de Philippe Lyet sur « les Recherches conjointes multi-référentielles et l’hybridation dans le secteur du travail éducatif et social. Une contribution à la « reconstruction » épistémologique et méthodologique en sciences humaines et sociales ».

P. Lyet travaille depuis plusieurs années sur la question des recherches actions collaboratives et a été le coordinateur scientifique du colloque international sur ce thème à Dijon en mai 2013. Un  ouvrage publié en 2015 a fait suite à ce colloque : Les recherches-actions collaboratives : Une révolution de la connaissance (Collectif Les chercheurs ignorants, Presses de l’EHESP, 2015). Philippe Lyet a récemment soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en Sciences de l’éducation à l’Université de Cergy-Pontoise, sous le titre : Recherches conjointes multi-référentielles et hybridation dans le secteur du travail éducatif et social. Une contribution à la « reconstruction » épistémologique et méthodologique en sciences humaines et sociales ».

Séance 3 : Le 25 mars 2020 de 9h 30 à 12h 30

  1. Temps d’atelier : défini selon l’évolution des travaux d’atelier des séances précédentes.
  2. Compte rendu de l’actualité scientifique en rapport avec l’objet du séminaire : projets de recherche, colloques, publications…
  3. Présentation d’un modèle d’analyse par un.e doctorant.e du CREAD.

Séance 4 : Le 11 juin 2020 de 14h à 17h

  1. Temps d’atelier : défini selon l’évolution des travaux d’atelier des séances précédentes.
  2. Compte rendu de l’actualité scientifique en rapport avec l’objet du séminaire : projets de recherche, colloques, publications…
  3. Présentation d’un modèle d’analyse par Gilles Aldon ou Réjane Monod-Ansaldi, coordinatrice du réseau des Lieux d’Education Associées. Ces deux collègues sont membres de l’équipe EducTice et du CRAC, Creuset d’Analyse des recherches collaboratives, qui est un lieu d’échanges épistémologiques et méthodologiques sur les recherches collaboratives. Chaque séance de ce séminaire est construite autour d’un corpus issu d’un projet collaboratif (extrait vidéo, verbatim de réunion, échanges de mails…) qui est communiqué en amont aux  participants. Différentes analyses de ce corpus sont présentées par des personnes contribuant ou non à ce projet, puis discutées avec l’ensemble des participants au séminaire. Les regards sur le corpus sont portés par des personnes représentant des disciplines et des expertises diverses et différents statuts : enseignants du premier et second degré, chercheurs,  chargé d’études, ingénieurs…

Séance 5 du 18/11/2020

 Le 1er temps du séminaire est consacré à un point d’actualité concernant les assises du tiers secteur de la recherche qui se dérouleront le 30/11 et 01/12. Dans le cadre de la préparation de ces assises, Eric Bertrand, Philippe Lyet, Jean-Michel Mégret présenteront les ateliers de réparation auxquels ils ont participés.

Le second temps est dédié à une présentation des travaux du CReuset d’Analyse des recherches Collaboratives (CRAC) par Gilles Aldon qui interviendra à distance.

 L’ intervention s’appuiera sur un corpus composé des extraits audio de trois réunions et de la transcription de ces extraits qu’il analysera à l’aulne des concepts de la Transposition Métadidactique. Ces extraits montrent l’évolution des points de vue sur deux années de travail en commun entre enseignants et chercheurs dans le projet européen FaSMEd (sur l’évaluation formative en maths et sciences). 

Gilles Aldon propose que sa présentation soit suivie d’analyses complémentaires proposées par des membres du séminaire. Pour ce faire, il a mis à notre disposition l’ensemble de ce corpus que nous avons déposé dans notre drive commun, dans le dossier de la session du séminaire

L’idée est de tenter de croiser des analyses afin de mettre en évidence ce que chacune d’entre elles permet ou non de mettre au jour. 

Année 2021

Le mercredi 20 janvier de 14 à 16 h 30

  • retour de la participation des membres du séminaire CAFEC sur les assises du tiers secteur de la recherche
  • atelier méthodologique à partir d’une exploration des travaux d’Isabelle Vinatier et Joëlle Morrissette (notamment leur note de synthèse, Les recherches collaboratives, enjeux et  perpsectives, parue dans le N° 39 du Carrefour de l’Education en juin 2015).

Au programme :

  • retour sur les assises du tiers secteur de la recherche qui se sont tenues en distanciel, le 30 novembre et le 1er décembre. Le témoignage de certains participants alimentera sans conteste les questions scientifiques travaillées dans ce séminaire. Le document joint en annexe rend compte de la séance inaugurale et notamment, l’intervention conclusive de Cédric Villani. La présentation de ces témoignages sera suivie d’échanges. Aussi, nous invitons les participants à explorer le document joint en annexe intitulé : Session inaugurale : verbatim
  • le temps 2 sera un travail collectif de co-élaboration sur les questions épistémologiques, théoriques, méthodologiques et pédagogiques en rapport avec les recherches Avec. Pour cela, nous proposons aux participants d’explorer en amont du séminaire, les travaux de Vinatier et Morrissette, notamment leur article joint en annexe intitulé : Les recherches collaboratives : enjeux et perspectives, paru dans le numéro 39 de la revue Carrefour de l’éducation de juin 2015. 

Nous proposons aux participants s’ils le souhaitent, de produire un résumé de quelques lignes relatif aux apports du texte sur les questionnements qui fondent ce séminaire.

Le mercredi 17/03 (14h-17h)

Orientation de la session : aspects méthodo des recherches Avec :

  • Présentation de B. Gruson et S. Joffredo-Le Brun
  • Travail en ateliers sur les aspects méthodologiques des Recherches Avec

Le mercredi 16/06 (14h-17h)

Point d’actualité sur les évènements en cours et à venir en rapport avec les Recherche Avec.

Présentation d’une expérience d’ingénierie Prospective et coopérative avec Les Compagnons du devoir (P. Dresto).